Partager

Accueil > A propos

Notre mission

Lancé en juin 2020, le PMIA (GPAI en anglais) est une initiative multipartite réunissant des experts de premier plan de la science, de l'industrie, de la société civile, des organisations internationales et du gouvernement qui partagent des valeurs pour combler le fossé entre la théorie et la pratique sur l'IA en soutenant la réduction recherche de pointe et activités appliquées sur les priorités liées à l'IA.


Nous visons à fournir un mécanisme pour partager la recherche multidisciplinaire et identifier les problèmes clés parmi les praticiens de l'IA, dans le but de faciliter la collaboration internationale, de réduire les doubles emplois, de servir de point de référence mondial pour des problèmes spécifiques d'IA et, en fin de compte, de promouvoir la confiance en l’IA et l'adoption d’une IA digne de confiance.


Grâce à la collaboration au sein de nos groupes de travail, le PMIA évalue - sur une base complète, objective, ouverte et transparente - les informations scientifiques, techniques et socio-économiques pertinentes pour comprendre les impacts de l'IA, en encourageant son développement responsable et les options pour l'adaptation et l'atténuation des défis potentiels.


Au cours de ces premières années, les experts du PMIA collaboreront au sein de quatre groupes de travail sur les thèmes de l'IA responsable (y compris un sous-groupe sur l'IA et la réponse à la pandémie), la gouvernance des données, l'avenir du travail et l'innovation et la commercialisation.

Nos valeurs

Les membres et les participants du PMIA sont rassemblés avant tout par un engagement commun envers les valeurs exprimées dans la Recommandation de l'OCDE sur l'intelligence artificielle. Toutes les activités du PMIA visent à favoriser un développement responsable de l'IA fondé sur ces principes de droits de l'homme, d'inclusion, de diversité, d'innovation et de croissance économique.

Principes d’une approche responsable en appui d’une IA digne de confiance

  • Croissance inclusive, développement durable et bien-être
  • Valeurs centrées sur l’humain et équité
  • Transparence et explicabilité
  • Robustesse, sûreté et sécurité
  • Responsabilité

Politiques nationales et coopération internationale pour une IA digne de confiance

  • Investir dans la recherche et le développement en matière d’IA
  • Favoriser l’instauration d’un écosystème numérique pour l’IA
  • Façonner un cadre d’action favorable à l’IA
  • Renforcer les capacités humaines et préparer la transformation du marché du travail
  • Favoriser la coopération internationale au service d’une IA digne de confiance

Notre structure

Le PMIA dispose d'un Conseil et d'un Comité de Pilotage, appuyés par un Secrétariat hébergé par l'OCDE, et de deux Centres d'Expertise: un à Montréal (le Centre International d'Expertise de Montréal pour l'avancement de l'Intelligence Artificielle) et un à Paris (à l’Institut National de Recherche en Sciences et Technologies du Numérique ou INRIA).


Ces centres faciliteront les quatre groupes de travail du GPAI et leurs recherches et projets pratiques, dans divers secteurs et disciplines. Les groupes de travail se concentreront dans un premier temps sur quatre thèmes:


Les centres ont également organisé la première séance plénière annuelle du groupe d'experts multipartite GPAI, accueillie par le Canada et le Centre d'expertise de Montréal (ICEMAI) lors du sommet PMIA Montréal 2020 en décembre.


Pourquoi le Secrétariat du PMIA est-il hébergé à l’OCDE?

Accueillir le secrétariat du PMIA à l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) facilitera de fortes synergies entre les travaux scientifiques et techniques du PMIA et le leadership politique international en matière d’IA fourni par l’OCDE, renforçant ainsi la base de données factuelles pour une politique visant une IA responsable.


L’OCDE est également un observateur permanent auprès des organes directeurs du PMIA et fournit des experts pour participer aux groupes de travail du PMIA et à la plénière annuelle du Groupe d’experts multipartite.


Outre la contribution du Secrétariat de l'OCDE en tant qu'observateurs, les groupes de travail du PMIA bénéficient de la présence d'experts qui contribuent également au Réseau d'experts de l'OCDE sur l'IA (ONE AI) et soutiennent la complémentarité de ces activités. L'Observatoire des politiques de l'OCDE sur l'intelligence artificielle est une ressource reconnue tant pour les membres du PMIA que pour les participants, et son blog AI Policy Wonk a publié des contributions de plusieurs experts du PMIA.

Comment un pays peut-il devenir membre du PMIA?

L'adhésion au PMIA est ouverte aux pays, y compris les pays émergents et en développement. Les personnes intéressées à postuler doivent contacter le Secrétariat du PMIA et soumettre une candidature comprenant une lettre d'intention expliquant les raisons de leur demande d'adhésion, ainsi que la confirmation que le candidat approuve les valeurs partagées reflétées dans la Recommandation de l'OCDE sur l'intelligence artificielle ou, pour les candidats qui n’ont pas adhéré à la recommandation de l'OCDE, les principes sur l'intelligence artificielle figurant à l'annexe A du mandat du PMIA.

Comment les experts peuvent-ils participer au PMIA?

Le PMIA offre des possibilités de participation à des experts de divers secteurs, notamment la science, l'industrie, la société civile et les organisations régionales ou internationales.

Les experts sont sélectionnés à titre individuel et ne représentent ni leur organisation ni leur pays. Les experts peuvent être nommés par les membres du PMIA ou auto-désignés pour participer au PMIA pour un mandat de trois ans.

Contacts clés

Secrétariat PMIA

Pour toute question concernant l'adhésion au PMIA, le Conseil du PMIA ou le Comité directeur.


Centre d'expertise de Montréal

Pour les questions concernant les groupes de travail sur l'IA responsable (y compris le sous-groupe sur l'IA et la réponse à la pandémie) et la gouvernance des données.


Centre d'expertise de Paris

Pour les questions concernant les groupes de travail sur l'avenir du travail et l'innovation et la commercialisation.