Partager

Accueil > Nos projets > L'avenir du travail

Groupe de travail sur l’avenir du travail

Nous réaliserons des analyses techniques critiques qui contribueront à la compréhension collective de la manière dont l'IA peut être utilisée sur le lieu de travail pour autonomiser les travailleurs et augmenter la productivité.


L'accent sera mis sur la manière dont les travailleurs et les employeurs peuvent se préparer à l'avenir du travail et sur la manière dont la qualité de l'emploi, l'inclusion, la santé et la sécurité peuvent être préservées.

Rapport du Groupe de travail sur l’avenir du travail

Nos premières activités

Nous allons d'abord rassembler et analyser les expériences en cours et conclues et les cas réels d'IA au niveau de l'entreprise, en fournissant des informations sur l'état de l'art actuel des interfaces d'IA et des processus basés sur l'IA. À court terme, nous évaluerons également quelles sont les meilleures méthodes de formation technique basées sur l'IA pour former les travailleurs aux compétences, y compris pour les emplois du futur (par exemple, apprentissage immersif, Moocs, apprentissage adaptatif, mixte, etc.).

Activités à moyen terme

Après la première séance plénière du groupe d'experts multipartite du GPAI, du 3 au 4 décembre 2020, le groupe de travail choisira des sujets supplémentaires à traiter parmi les suivants:

  • Analyse des capacités techniques pour la collaboration homme-machine (IHM), la coévolution et la délégation de décision automatisée sur le lieu de travail, et son impact sur la santé physique et mentale des travailleurs et sur l'organisation;
  • Analyse de la manière dont des conditions de travail décentes et positives peuvent être encouragées sur le plan opérationnel dans des situations de travail caractérisées par une utilisation croissante des systèmes d'IA;
  • Revoir l'applicabilité technique des expériences d'IA menées dans le secteur privé à l'emploi public et aux services sociaux;
  • Identifier les problèmes émergents qui devraient être pris en compte lors de la mise en place d'autres expériences d'IA au niveau de l'entreprise, y compris les critères d'une exécution réussie et inclusive;
  • Insight sur les biais et inégalités générés par l'IA; et un aperçu politique, éthique et technique sur la façon de corriger cela;
  • Développer des expériences sur la délégation de la prise de décision aux systèmes d'IA et la collaboration homme-machine en mettant l'accent sur la confiance;
  • Mettre en place un laboratoire vivant sur l'avenir du travail en tant que plate-forme, lieu ou réseau d'échange sur des expériences appliquées au niveau individuel et au niveau de l'entreprise sur l'impact des outils d'IA.

Nos experts

Point de contact pour ce groupe: Centre d'expertise PMIA de Paris

Membres du groupe

  • Wilhelm Bauer, Fraunhofer IAO (co-chair)
  • Yuko Harayama, RIKEN (co-chair)
  • Rodrigo Castañeda Miranda, Mexico's National Chamber of Transformation Industries (CANACINTRA)
  • UB Desai, Indian Institute of Technology Hyderabad
  • Laurence Devillers, University of Paris-Sorbonne/CNRS-LIMSI
  • Arisa Ema, University of Tokyo, RIKEN Center for Advanced Intelligence Project
  • Olivia Erdelyi, University of Canterbury, College of Business and Law
  • Yann Ferguson, The Toulouse Institute of Technology
  • Carl Frey, Oxford Martin School, Oxford University
  • Mark Graham, Oxford Internet Institute
  • John Hepburn, Mitacs CIFAR
  • Sean Hinton, SkyHive
  • Elanor Huntington, Australian National University
  • Anne-Marie Imafidon, Stemettes, Institute for the Future of Work
  • Susan Lund, McKinsey Global Institute; World Economic Forum
  • Michela Milano, University of Bologna
  • Seong Won Park, National Assembly Futures Institute, Seoul, Korea
  • Matthias Peissner, Fraunhofer IAO
  • KingWang Poon, Lee Kuan Yew Centre for Innovative Cities at Singapore University of Technology and Design
  • Paola Ricaurte Quijano, Tecnológico de Monterrey; Berkman Klein Center for Internet & Society, Harvard University
  • Lorenzo Rosasco, University of Genova; Massachusetts Institute of Technology; Istituto Italiano di Tecnologia
  • Ajay Shah, India's National Insitute of Public Finance and Policy
  • Lilijana Šprah, Slovenian Academy of Sciences and Arts Scientific Research Center
  • Oliver Suchy, German Trade Union Confederation
  • Lay Lim Teo, Accenture
  • Marianne Wanamaker, University of Tennessee Institute of Labor Economics
  • Petra Weingerl, University of Maribor


Observer

  • Stijn Broecke, OCDE