Partager

Accueil > Nos projets > Gouvernance des données

Groupe de travail sur la gouvernance des données

Notre mandat en tant que groupe s’aligne étroitement sur la mission globale du PMIA. Notre groupe de travail vise à «rassembler des preuves, façonner la recherche, entreprendre des projets d'IA appliquée et fournir une expertise sur la gouvernance des données, pour promouvoir les données pour l'IA collectées, utilisées, partagées, archivées et supprimées de manière cohérente avec les droits de l'homme, l'inclusion et la diversité, innovation, croissance économique et avantages pour la société, tout en cherchant à atteindre les objectifs de développement durable des Nations Unies. »

De toute évidence, il existe des interactions entre la gouvernance des données et les missions des autres groupes de travail — en particulier sur l'IA responsable et l'innovation et la commercialisation — nous travaillons donc avec eux sur les domaines de chevauchement. Notre objectif est que notre travail soit également utile plus largement, parmi ceux qui recherchent, réfléchissent et mettent en œuvre des pratiques de gouvernance des données dans l'IA.

Rapport du Groupe de travail sur la gouvernance des données

Framework paper for GPAI's work on data governance (en anglais)

 The role of data in AI (en anglais, report prepared for GPAI by the Digital Curation Centre, Edinburgh University School of Informatics and Trilateral Research) 

Nos premiers projets

À l’appui du mandat du Groupe de travail, nous avons lancé deux projets pour jeter les bases des futures ambitions du PMIA en matière de gouvernance des données. Celles-ci ont été présentées lors de la première séance plénière du PMIA en décembre 2020.


Le premier est un cadre de gouvernance des données convenu pour le groupe. Nous sommes conscients que de nombreux cadres ont été proposés pour réfléchir aux données et à la gouvernance des données, et nous espérons pouvoir simplement en adopter un ou plusieurs. Nous voulons nous assurer que nous avons une portée, une structure et un vocabulaire convenus pour les travaux du Groupe de travail. Pour ce faire, ce travail:

  • définit ce que le groupe de travail entend couvrir par la gouvernance des données, en particulier dans le contexte des travaux des autres groupes de travail du PMIA
  • définit un ensemble convenu de termes et de cadres conceptuels que le groupe de travail utilisera dans ses prochains rapports
  • décrit les aspects de la gouvernance des données qui sont les plus importants pour la poursuite des recherches et la constitution de preuves par le groupe de travail.

Ce document a été produit par le groupe de travail lui-même, avec Christiane Wendehorst, présidente de l'Institut de droit européen et professeur de droit à l'Université de Vienne, qui dirigera ce travail avec des volontaires du groupe.


Le deuxième projet est une enquête sur le rôle des données dans l'IA. Le but de ce projet est de situer l'importance des données dans le développement de l'IA et d'identifier les deux domaines où plus de données seraient utiles – tels que des ensembles de données spécifiques et ouverts qui pourraient mériter un soutien national ou une collaboration internationale – et lorsque des préjudices surviennent en raison de la collecte ou de l'accès aux données. Pour ce faire, le projet:

  • décrit comment les données sont utilisées dans le développement de l'IA
  • décrit les avantages et les inconvénients liés à la création et à l'accès à différents types de données
  • identifie les défis du développement de l'IA responsable qui découlent du fait d'avoir ou de ne pas avoir (accès à) des données particulières.


L'ouverture, la transparence, la diversité et la collaboration seront au cœur de ces deux projets et de l'ensemble de nos travaux dans le futur. Nous publierons des ébauches et d'autres mises à jour sur ces deux projets comme une opportunité de consultation et de contribution plus large de la communauté avant leur finalisation.

Nos experts

Le groupe de travail lui-même est composé de 30 experts de 17 pays ayant une expérience des aspects techniques, juridiques et institutionnels de la gouvernance des données. Fidèles à l'ambition générale du PMIA, ils combinent les connaissances intersectorielles de la communauté scientifique, de l'industrie, de la société civile et des organisations internationales. Nous avons la chance d'avoir un groupe très énergique, passionné et collaboratif apportant une richesse de perspectives au-delà de n'importe quel pays.

Point de contact pour ce groupe: Centre d'expertise PMIA de Montréal


Membres du groupe

  • Maja Bogataj Jančič, Intellectual Property Institute, Slovenia (co-chair)
  • Jeni Tennison, Open Data Institute, UK (co-chair)
  • Jeremy Achin, DataRobot
  • Alejandro Pisanty Baruch, National Autonomous University
  • Carlo Casonato, University of Trento
  • Paul Dalby, Australian Institute for Machine Learning
  • Matija Damjan, University of Ljubljana
  • Josef Drexl, Max Planck Institute
  • Teki Akuetteh Falconer, Africa Digital Rights Hub
  • Alison Gillwald, Research ICT Africa
  • Naoto Ikegai, Tokyo University
  • Takashi Kai, Hitachi
  • V. Kamakoti, IIT Madras
  • Te Taka Keegan, University of Waikato
  • Yeong Zee Kin, Infocomm Media Development Authority
  • Shameek Kundu, Truera
  • Neil Lawrence, University of Cambridge
  • Hiroshi Mano, Data Trading Alliance
  • Kim McGrail, University of British Columbia
  • Nicolas Miailhe, The Future Society
  • Bertrand Monthubert, Occitanie Data
  • Dewey Murdick, Center for Security and Emerging Technology, Georgetown University
  • P. J. Narayanan, International Institute of Technology, Hyderabad
  • Seongtak Oh, National Information Society Agency of South Korea
  • Carole Piovesan, INQ Data Law
  • Iris Plöger, Federation of German Industries (BDI)
  • Oreste Pollicino, University of Bocconi
  • Paola Villerreal, National Council for Science and Technology
  • Christiane Wendehorst, European Law Institute


Observateurs

  • Jaco Du Toit
  • Elettra Ronchi, OCDE